Le Fidelity Par Excellence est le second jeu d’échecs électronique que j’ai acheté à la fin des années 80, quand j’étais encore étudiant. Auparavent, j’avais un SciSys Turbo 16K at je jouais en club, aussi j’avais l’ambition de me frotter à opposition plus sérieuse. A cette époque là, le Par Excellence a fait beaucoup parler de lui, comme en témoignent les articles scannés plus bas. Et même si la machine est d’une laideur certaine avec son vert crapaud, j’ai du développer une affection spéciale à son encontre parce qu’à chaque fois que je la joue, c’est avec respect et affection. Respect dont elle, pour sa part, ne fait pas du tout démonstration comme cela peut se voir sur les grilles de score contre la machine. Je suis largement perdant. Mais quelques années plus tard, j’ai moins de problème à battre le Par Excellence comme en témoignent les différents tournois que je m’organise et mes résultats actuels.

La machine qui est prise en photo ici, je l’ai achetée à un utilisateur en Allemagne le 1er décembre 2017.

Voici mes scores contre le Par Excellence, scores qui datent d’il y a plus de 30 ans!

Les deux patins en feutre ont été remplacés depuis!

Le Par Excellence testé par l’importateur Rexton tel que relaté par l’article d’Europe Echecs en haut a été évalué à une force de 1852 ELO. La liste qui fait foi dans le millieu et qui est établie par les suédois le classe à 1835 ELO en cadence tournois. Le test BT2450 l’évalue à 1763 ELO, ce qui me semble un peu faible. La liste à cadence 30″/coup  le donne à 1877 ELO ce qui me semble conforme. A noter que cela correspond bien à la valeur de 1881 ELO que j’évalue avec mon tournois 5″/coup entre toutes mes machines.

Cette version du ParEx tourne sur un processeur 6502 à 5Mhz, et se laisse tuner jusqu’à 16Mhz, l’appareil devenant un redoutable adversaire car sa force de jeu s’améliore vite avec une fréquence d’horloge plus élevée.

Et je voudrais terminer par une petite pépite: des parties annotées du Par Excellence par le GM Jon Speelman!