Saitek Corona Résurrection

Je suis fan du Saitek Corona mais son esthétique m’a toujours brûlé la rétine. Il est laid! Enfin, son cadre est laid. J’ai donc décidé de passer de laid à lait : troquer son cadre brûnatre-teinte-indéfinissable pour un blanc virginal.

Non content d’affubler la bête d’une couleur atroce, voilà t-y pas que Saitek utilise des agrafes pour le montage. Et les agrafes sont visibles même si le mélaminé n’est pas mis à nu comme sur la photo précédente. Atroce. 

J’ai donc simplement décapé le cadre avec du papier de verre. Le placage cachait de l’aggloméré. Et après plusieurs couches de peinture étalées sur une dizaine de jours, je trouve que l’échiquier a trouvé une esthétique un peu plus agréable.